Temple de la Lumière Index du Forum
Temple de la Lumière
~ Culte de la Rive Noire ~
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 INFORMATION 
Bonjour, Invité, vous êtes sur un forum protégé, Les Templiers vous souhaitent une excellente visite.

http://9l9g193.copyrightfrance.com/
Rencontre avec un Nain au coin d'un feu.
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Temple de la Lumière Index du Forum >>> Bibliothèque >>> Faits Divers.
Auteur Message
Mätt
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 741
Localisation: Les routes d'Azeroth
Masculin
Point(s): 202
Moyenne de points: 0,27

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 17:16 (2009)    Sujet du message: Rencontre avec un Nain au coin d'un feu.

 
"Bien le bonsoir amis Templiers, je suis venu vous compter une rencontre innatendue... En effet, alors que je prenais un peu de repos dans une petite auberge, voici que je me suis retrouvé devant une réunion de nains et de gnomes, voici le discours que fis un imposant guerrier du nom de Thrör..."   
 
*Mätt rassemble ses souvenirs, et commence à raconter la soirée qu'il a vécu.* 
 
"Le Nain, avait devant lui une dizaine d'individu, tous réunis sous un même Tabard, et voici qu'il leur dit:" 
 
*Mätt tente d'imiter la voix bourru du personnage qu'il a écouter.* 
 
 
"Salutations,             
 
 
Je me présente à vous afin que vous sachiez qui est votre compagnon en ces temps sombres où l'espoir n'a plus que trop peu de place."             
 
 
- Thrör se lève de son tabouret, se tourne fâce à l'assemblée, finit sa bière et s'éclaircit la voix -              
 
"Hum !! Bien, j'attend de vous que chacun se présente à notre assemblée, pour que nous ne demeurions pas des inconnus les uns pour les autres. Aussi, et dans cet esprit de franchise, je vais vous conter une partie de ma longue existence."             
 
 
- Faisant appel à sa mémoire, le Nain marque une pause, peut être ne cherche t il qu'un début à son histoire, et chacun sait que les nains n'ont pas le verbe facile en dehors de leurs chansons. -             
 
"J'ai aujourd'hui l'âge respectable de 184 ans, et d'aucun pourrait vous confirmer que c'est un âge ou la sagesse commence à se faire sentir. Mais je n'ai pas toujours été sage, et voici comment tout à commencé.             
 
 
Je suis né de l'union de Dwalïn, dont je parlerais plus tard, et de Rudra, dans la vallée encaisée des Frigères. Dès mon plus jeune âge, je montrais une facilité à la course à pied, mais si les Nains sont réputés pour être d'excellents coureur de fond, j'excellais en matière de sprint. Au grand plaisir de mon Père qui appréciait les prouesses physiques. Ma mère ne se lassait pas de me mettre en garde contre mes imprudences, mais ... Les Nains ont la tête dure, et je ne dérogeais point à la rêgle, allant m'exhiber devant les trolls puis disparaissant si vite qu'ils abandonnaient la poursuite."             
 
 
- Le visage de Thrör, ridé et buriné, s'éclaircit d'un franc sourire, au souvenir de cette enfance insouciante et si lointaine. -             
 
"Mes facilités pour le sprint m'emmenèrent tout droit à notre sport local préféré : le Blood Bowl, un jeu quelques peu violent, mais ou nous pouvions nous défouler comme il se doit. L'entraineur m'avait repéré, alors que j'étais un peu plus jeune et que les Trolls me maudissaient pour ma célérité... Aussi me plaça t il tout naturellement, et sans demander mon avis, en position de Sprinteur, poste peu évident lorsqu'il faut affronter les Bloqueurs de l'équipe d'en face...    
          
 
Enfin, tout à du bon puisque cela me fût profitable longtemps après, je reviendrai sur cela au moment opportun.      
       
 
Cependant, si l'âge adulte est, pour notre Race, atteint lors de notre cinquantième année, j'eu le loisir de jouer jusqu'à mes 73 ans à ce noble sport. Age auquel les besoins de ma famille se firent ressentir et mes responsabilités prirent le pas (et non la course... ) sur mes envies. Je devins alors Mineur dans les carrières de Vif Argent (que les Elfes nomment Mythril.), un minerai que notre peuple à su apprendre à forger de manière si fine que les cottes de mailles en mythril ne semblent pas plus lourdes qu'un pourpoint de cuir. Ma pioche permit de soutenir ma famille en extrayant de grosses quantités de ce rare et précieux matériau. Malheureusement, si elle fît la 'fortune' de Dwalïn et Rudra, elle précipita notre déchéance, enfin celle de notre paisible village..."            
 
- Thrör se retourne vers l'âtre fumant et crépitant, la chaleur lui rendant un peu de ses couleurs que le froid de la maisonnée avait effacé. Sa grosse main fouille dans sa poche et en sort discrètement un mouchoir, avec lequel il sèche les larmes qu'il a eu la pudeur de garder pour lui. -            
 
"Ainsi, j'étais un jeune mais fort compétent mineur, et j'effectuais ma tâche au coté de mon Père, dans la même mine, à quelques galeries d'écart seulement. Notre peuple a toujours été un modèle pour les mineurs de toute provenance, et nos allées droites et magnifiquement ouvragées contrastaient avec les combes d'ou l'on extrayaient notre précieuse matière première. L'amour des belles choses me vînt à cette époque, et j'avoue que ses richesses me laissaient pantois. Aujourd'hui encore, c'est en lettre d'Or que je noircis les pages de mes rares courriers.           
 
Mais je reviens à mon histoire d'alors... "           
 
- Le Nain marque à nouveau une courte pause, d'environ ... Le temps de boire une nouvelle chopine de cette délectable bière tiède dont il raffole, marmonne quelques mots à l'attention du préposé au bar, puis réajustant sa ceinture, reprend le cours de son récit. -           
 
"Donc, notre carrière de Vif Argent se révéla, pour la plus grande joie de notre village, une mine intarissable. Mais elle ne dévoila que trop tard le lourd tribut qu'il nous faudrait payer. Les cargaisons de marchandises que nous faisions parvenir à la grande forge de notre capitale, Ironforge, avaient attiré sur notre village la convoitise de créatures des plus viles et des plus cruelles : Les Orcs.           
 
 
Voici qu'à l'aube de mon Cent Onzième Primtemps, je vis mon Père périr sous les armes d'innombrablers Orcs, venus piller notre vallée... Mais je vous conterai cela plus tard."           
 
- Thrör observe une minute de silence, et se demanda si tous les Orcs de cette attaques étaient morts aujourd'hui... -           
 
"Ma vie pris alors un tournant, et je devins Manouvrier, proposant mes services dans plusieurs mines des villages voisins à quelques lieues à la ronde. Mon expérience fît de moi un travailleur demandé, ayant même été mandé pour former les plus jeunes Nains à notre  Profession Ancestrale.   
        
 
Cependant, l'amertume grandissait en moi, et me rendait parfois si acariatre que certains de mes amis m'évitaient. Je mis longtemps avant de comprendre que mon esprit avait besoin d'une vengeance, et j'eu pû découvrir tous les filons du monde, je n'aurai été guère plus qu'une chope vide... La tristesse prit le relai des mains de l'amertume, et je devint un hermite, reclu dans une galerie ouvragée par mes soins, sur l'un des Hauts Sommets encerclant notre vallée. Le temps passa, et ma barbe prit quelques pouces de longueur, ainsi qu'une teinte tirée des neiges éternelles.       
    
 
Le temps était venu pour moi de finir mon deuil, mais pour cela, il me fallait un exutoire. J'arpentais donc à nouveau les basses terres ou prospéraient des villages aux maisons de pierre, cherchant quelle serait la destinée que j'embrasserai. Cela me prit quelques temps, Trentes années s'étaient écoulées depuis la disparition de Dwalïn et de Rudra, et ce fût la rencontre avec Bombur, un imposant Nain, qui me révéla la route à suivre...          
 
 
Alors que j'allais d'un village à un autre, traversant les sous bois dans la neige fraichement tombée, des Crins de Givre, une espèce méprisable de Trolls,  me tendirent un guet apens. Mes jambes, si vaillantes fussent elles, ne purent m'emmener en un lieu plus serein, empétré que j'étais dans un filet à gibier. A peine m'eurent ils libéré, qu'ils m'entravaient de nouveau, non sans une très respectable rouée de coups et de bourrades de ma part, à une longue perche censé me transporté jusqu'à leur nauséabonde caverne.          
 
 
La route vers leur repaire était à peine commencé que je sentis mes liens se déssérer, et profitant d'une halte que mes géoliers prenaient pour récuperer, je me libérais et filait hors de portée de leur lance avant qu'ils n'aient eu le temps de cligner des yeux.          
 
J'avais parcouru deux lieues avant d'oser me retourner, et lorsque je le fis, je foncais tête la première dans ce que je crus être un jeune ours...          
 
Le rebond m'envoya à cinq pied d'un Nain si gros qu'il aurait pu tenir à lui seul une ligne-d'en-but de mon ancien sport... Je recouvrai mes esprits, et observai cet inconnu avec curiosité, sa longue barbe grise, sa peau d'ours sur les épaules, son bouclier sanglé sur son bras et sa magnifique hache... En un mot, je le toisai, toujours juché sur mon séant. Le Nain partit d'un éclat de rire sonore en me regardant médusé par sa personne, puis il me tendit la main pour m'aider à me relever.          
 
_  Salutations mon brave, que faites vous donc à courir les yeux fermés dans une forêt ? Vous seriez vous pris pour un des béliers de Forgefer ?          
 
Encore sous le choc, je saisissais la main secourable, et secouai ma tête pour la remettre en ordre...      
     
 
_ Eh bien, voila ma veine, reprit le Nain, une seule âme à des lieues à la ronde et elle est muette !! Un nouvel éclat de rire tonitruant ponctua le sarcasme.       
    
 
_ Non, finis je par articuler, vous vous trompez... commencais je.          
 
 
_ En effet, ricana t il, vous n'êtes pas muet et cela ne me fait que plus plaisir de vous rencontrer, même si ce fût tout d'abord un grand choc !          
 
 
Souriant à mon tour de la bonhommie du compère, je me hatais de le corriger...          
 
 
_ Non, ce n'est pas à cela que je faisais allusion, mais je ne suis malheureusement pas la seule âme aux alentours... Des Crins de Givres viennent de me faire prisonnier, et je ne dois ma fuite qu'à une véritable chance !! Haletais je encore un peu essouflé de ma longue course.           
 
 
Les halots de buée se formaient à chaque nouveau mot, me rappelant que mon derrière se faisait humide de neige écrasée, et je me dis que je devais avoir l'air d'un pauvre diable, aussi je lui racontait ma péripétie encore fraiche...        
   
_ Des Crins de Givre chassant un Nain ??? Ma foi, si ce n'est votre cullote humide, je ne vous trouve aucun intérêt autre que vos pauvres haillons... Ne vous offusquez pas l'ami, mais je ne comprend pas pourquoi ils vous ont pas tout simplement dépouillé...           
 
 
Je me voyais en effet assez peu sur une broche à rotir alors que tant de gibiers auraient été bien plus tendre que moi, et ne manquaient d'ailleurs pas dans la région.          
 
 
_ Soit, je déteste que l'on me pose une énigme si je n'en ai pas le fin mot... Allons donc le leur demander, reprit il sans avoir l'air de plaisanter.          
 
 
_ Euh... Nous ne sommes que deux, et je n'ai aucun talent pour le combat, ni aucune arme autre que ma vieille pétoire et quelques balles, ma pioche ne les impressionneraient surement pas, finis je par dire songeant qu'il me testait.          
 
 
_ Par les Marteaux d'Ironforge !! Il ne sera pas dit que l'on puisse pendre un Nain sur une perche pour gibier !!! Allons les trouver, et demandons leur s'ils sont si fier de leur capture !          
 
 
La fermeté dans la voix de cet enorme Nain fît taire en moi le doute qui subsistait, il était bel et bien décidé à en découdre avec les Trolls... Aussi après m'avoir demandé dans quelle direction nous pouvions les retrouver, je trottais à bonne allure derrière lui, m'etonnant que sa remarquable circonference le laisse encore capable de courir à vive allure.          
 
 
Durant notre recherche, il me tendit une hache de bataille, coupante des deux cotés, légère et maniable, mais aussi dangereuse pour mes futures cibles qu'elle ne l'était pour moi, peu habitué à manier pareille pioche...          
 
 
Remontant mes traces encore visibles sur le manteau de neige, nous arrivâmes jusqu'à l'endroit de mon évasion, mais les Trolls n'étaient plus là. Nous remontâmes alors les traces jusqu'à un cours d'eau ou nous perdîmes le délicieux espoir de les mettre à mal.          
 
 
Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, nous nous installions pour la nuit dans un campement improvisé que nous offrit une saillie assez profonde au pied des montagnes.          
 
 
Là, nous pûmes nous restaurer auprès d'un bon feu que mon briquet fît naitre, et d'un jeune daim que Bombur ramena d'une scéance de chasse très expéditive. Le ventre rond et l'appétit rassasié, nous nous présentâmes l'un à l'autre, et j'appris qu'il était un vieux guerrier que le calme de la vallée avait rendu inutile.    
       
 
Je lui contais mon histoire, en moins de mots que je n'en prend aujourd'hui, et découvrit qu'il avait combattu les Orcs lors de leur anciens raid sur notre mine."          
 
- Thrör vide une nouvelle chope, aspire quelques bouffées de sa longue pipe, la rallume, et regarde l'assemblée. -        
 
"De là naquit une solide amitié, qui se fortifia à l'instant ou je nommai mon Père, Dwalïn...   
       
_ Par ma barbe !!! S'écria Bombur. Tu es le fils de Dwalïn ?? Fils de Thorïn ?        
 
Ebahi, j'opinai positivement de la tête, trouvant impensable que le hasard m'ammena à un vieux compagnon de mon Père.        
 
_ Par les forges les plus chaudes de l'enfer !! Tonna Bombur. Que ne l'as tu pas dit plus tôt ?? Dans ce cas cela change tout, tu ne seras pas mon ami, mais mon Apprenti ! Tu seras un Guerrier aussi Vaillant que l'étais Dwalïn, foi de Bombur !        
 
 
_ A mon âge ?? Riais je.         
 
 
_ Y a t il un âge bienséant pour se montrer digne de son ascendance ? Me rétorqua Le Maitre Guerrier avec étonnement ?        
 
 
_ Mais mon Père était un mineur, et non un guerrier... Marmonnais je dans ma barbe.        
 
 
Bombur ria si fort que j'ai crains un instant de voir les pans de la saillie nous ensevelir, mais le reste de la nuit, Mon Maitre, puisqu'ainsi il m'ordonna de l'appeler, m'apprit qui étais mon Père, Dwalïn Fils de Thorïn. Je vous en parlerai un peu plus tard, puisqu'il s'agit de me présenter moi et non mes aieuls... Mais je vous en dirai tout de même quelques mots, afin que vous compreniez un peu mon ôpiniatreté dans certaines situations... "        
 
 
- Thrör, Fils de Dwalïn, Fils de Thorïn, se remémore la longue nuit passée à apprendre tant de choses sur son propre Père de la bouche d'un 'inconnu'. -      
 
"Voilà, depuis cette rencontre aussi fortuite que providentielle, j'apprend avec Bombur les arts de la guerre, quelques cicatrices que je porte sont de mon propre fait, m'essayant à de nouvelles armes ou pire, de nouvelles passes d'armes... Je suis, selon les dires de Bombur, un excellent Protecteur, et un peu recommandable Maitre d'Arme, en tout cas à ce jour. En revanche, mes charges lorsque je passe à l'attaque laisse entrevoir mes talents de sprinteur...     
 
 
Vous en savez presque aussi long que moi à présent, peut être reviendrais je vous conter quelques anecdotes, surement même, et je puis vous assurer que je ferai mon possible pour que la mission que le Roi Magni Barbe-de-Bronze nous a confié verra en moi son plus fidèle représentant.      
 
 
Quant à moi, je sais à présent quel est mon but, protéger les braves et les innocents de la cruauté des créatures de toutes sortes et en toute occasion. Venez donc vous rafraichir le gosier mes amis, et trinquons à l'Alliance, qu'elle soit comme le Feu de notre bien-aimée Ironforge, qu'elle ne s'éteigne jamais !! Levons nos chopes, et buvons, demain, les voyageurs auront besoin de notre soutien pour traverser les terres..."      
 
- Thrör fais venir le préposé pour emplir les chopes posées sur la grande table, vous invitant à boire, il regarde chacun dans le fond des yeux et vous serre le poignet d'une main en vous tendant votre raffraichissement... Vous voici les bienvenus dans l'alliance, et les dépositaires de sa confiance... -      
 
 
"Voilà ce à quoi j'assistai hier dans la soirée... Une belle histoire si vous voulez mon avis. Mais il se trouve que je poursuivis cette soirée en discutant avec Thrör, je vous conterai ce qu'il m'a confié un peu plus tard cependant." 

_________________
http://fr.youtube.com/watch?v=bMOW8O3bYNs&fmt=18

http://fr.youtube.com/watch?v=Dlub6eBhNag&fmt=18


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mer 28 Jan - 17:16 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tanyria
Templier


Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 328
Localisation: Dijon, 21
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Point(s): 94
Moyenne de points: 0,29

MessagePosté le: Jeu 29 Jan - 15:39 (2009)    Sujet du message: Rencontre avec un Nain au coin d'un feu.

Très sympa Mätt, si c'est entièrement sorti de ton imagination apparemment féconde, je suis vraiment bluffé !  Shocked
_________________


Revenir en haut
MSN
Mätt
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 741
Localisation: Les routes d'Azeroth
Masculin
Point(s): 202
Moyenne de points: 0,27

MessagePosté le: Jeu 29 Jan - 17:52 (2009)    Sujet du message: Rencontre avec un Nain au coin d'un feu.

(euh oui ca l'est , c'est un bg que j'avais créer pour un autre personnage... )
_________________
http://fr.youtube.com/watch?v=bMOW8O3bYNs&fmt=18

http://fr.youtube.com/watch?v=Dlub6eBhNag&fmt=18


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:49 (2016)    Sujet du message: Rencontre avec un Nain au coin d'un feu.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Temple de la Lumière Index du Forum >>> Bibliothèque >>> Faits Divers. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo