Temple de la Lumière Index du Forum
Temple de la Lumière
~ Culte de la Rive Noire ~
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 INFORMATION 
Bonjour, Invité, vous êtes sur un forum protégé, Les Templiers vous souhaitent une excellente visite.

http://9l9g193.copyrightfrance.com/
Personnalité : Tyrande Murmevent
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Temple de la Lumière Index du Forum >>> Bibliothèque >>> Histoire.
Auteur Message
Balko



Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2009
Messages: 71
Localisation: sur les chemins d'Azeroth
Sagittaire (22nov-21déc)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 27 Jan - 09:39 (2009)    Sujet du message: Personnalité : Tyrande Murmevent


 

Tyrande Murmevent grandit des millénaires avant la Grande fracture aux côtés de ses amis d'enfance : Malfurion et Illidan Hurlorage. Malfurion avait toujours fait preuve d'une grande vénération pour la nature, même si les autres elfes de la nuit avaient depuis longtemps cessé de s'y intéresser. Il partagea sa découverte avec Illidan et Tyrande. Les trois elfes décidèrent qu'il serait amusant de partir à la recherche du demi-dieu disparu, bien qu'au fond d'eux, ils ne croyaient pas beaucoup plus en son existence que le reste de leurs semblables.
Les rires du trio se transformèrent en silence lorsque Cénarius fit brusquement irruption des fourrés. Il se présenta et proposa de leur enseigner les arts druidiques. Ils acceptèrent avec enthousiasme. Malfurion se révéla un disciple vif et talentueux, tandis que son frère se montra impatient et maladroit. Quant à Tyrande, elle fut heureuse d'apprendre ce qu'elle pouvait de Cénarius. Cependant, elle était déjà novice chez les Sœurs d'Elune et avait donc promis de vouer sa vie à la déesse. Seul Malfurion parviendrait finalement à devenir un vrai druide.
Invasion et guerre
Malfurion fit des progrès significatifs dans ses études et fut un jour assailli par une vision inquiétante, dans laquelle il assistait, impuissant, à l'utilisation immodérée des énergies du Puits d'éternité par les Biens-nés. Cette vision lui donna la ferme conviction que la reine Azshara et ses magiciens de la caste supérieure allaient provoquer une catastrophe si personne ne s'interposait. L'elfe de la nuit fit part de ses soucis à Cénarius, qui fut très inquiété par cette nouvelle.
Hélas, les elfes de la nuit ne réalisèrent ce qui se passait que trop tard. Les démons surgirent en masses du palais royal et se mirent à massacrer tout ce qui se dressait sur leur chemin. La guerre des Anciens avait commencé.
Illidan fut peu à peu gagné par l'amertume lorsqu'il prit conscience qu'il rivalisait avec son frère pour conquérir le cœur de Tyrande. La prêtresse se doutait bien qu'elle choisirait un jour un des jumeaux comme compagnon, mais elle fut choquée lorsqu'Illidan l'accusa brusquement d'avoir déjà fait son choix en faveur de Malfurion. Ce n'est qu'avec le temps qu'elle finirait par réaliser qu'Illidan avait raison.
Prisonnière de la Légion
Alors que la guerre s'intensifiait, un groupe de satyres mené par le seigneur Xavius se rendit sur le champ de bataille et captura Tyrande, alors inconsciente, pour l'emprisonner dans le palais. La déesse Elune isola Tyrande du mal en lui appliquant un bouclier protecteur, empêchant ainsi les démons de torturer la grande prêtresse. Intriguée, Azshara, accompagnée de sa servante dame Vashj, rendit une petite visite à Tyrande. Il semblerait que le lien étroit qui unissait Tyrande à Elune impressionna la reine. Pour dieu sait quelle raison, la reine proposa à Tyrande de devenir également sa servante.
Tyrande refusa poliment et rétorqua que sa vie n'était dévouée qu'à Elune. La reine, contrariée, ne tarda pas à quitter la cellule, mais Vashj revint sur les lieux et tenta sans succès de tuer Tyrande. Vashj s'était soudainement mise en tête que Tyrande essayerait de la remplacer en tant que favorite de la reine.
Fuite de Zin-Azshari
Dath'Remar Haut-soleil, lui aussi, rendit visite à Tyrande et commença à se confier à elle. Un grand nombre de Bien-nés étaient mécontents. La Légion s'était arrogé le contrôle exclusif du Puits d'éternité et contraignait les Bien-nés à travailler nuit et jour, délaissant la nourriture et le repos, afin d'invoquer davantage de démons sur Azeroth. Le marché passé avec Sargeras n'avait pas été payant et ils craignaient qu'il ne le soit jamais.
Tyrande fut emplie d'espoir et encouragea Dath'Remar autant qu'elle put. Une nuit, il vint à sa cellule et lui révéla que des Bien-nés dissidents avaient prévu de fuir le palais. Il proposa de la libérer si elle acceptait de parler au reste des elfes de la nuit au nom des Bien-nés, qui savaient que leurs frères les considéreraient comme des traîtres.
Elle accepta car elle sentit que Dath'Remar et le reste des dissidents méritaient une seconde chance. Pendant leur fuite, elle fut arrachée du sol par un garde funeste qui les attaquait. Plutôt que de mourir sans combattre, elle le tua en vol puis se laissa tomber vers le sol, résignée à l'idée de mourir. Un sort inattendu adoucit sa chute : Illidan lui avait sauvé la vie.
Des dangers toujours plus grands
Illidan entraîna Tyrande avec lui vers le Puits d'éternité. Il avait prévu de lancer un sort qui inverserait la porte à travers laquelle Sargeras tentait d'atteindre Azeroth. L'audace de cette idée ne plaisait pas trop à Tyrande, mais Illidan refusa d'écouter ce qu'elle avait à dire.
Malfurion, accompagné de plusieurs autres héros, arriva bientôt et combina ses efforts à ceux de Tyrande et d'Illidan. Ensembles, les elfes de la nuit et leurs alliés parvinrent à refermer la porte. Malheureusement, l'utilisation intensive de ses énergies magiques au cours de la guerre avait fortement fragilisé le Puits et il ne put résister à la surcharge provoquée par la fermeture de la porte. Le Puits implosa, déclenchant la Grande fracture. L'ancienne Kalimdor se sépara en plusieurs continents et un nouvel océan fut créé. Ces eaux glaciales chassèrent les elfes de la nuit et leurs alliés jusqu'au mont Hyjal avant de se stabiliser.
L'impétueux Illidan créa un second Puits d'éternité au sommet du mont Hyjal. Quand il fut découvert, le chef de l'armée des elfes de la nuit, le capitaine Jarod Chantelombre confia la responsabilité de fixer le châtiment d'Illidan à Malfurion, qui estima qu'il serait pure folie de laisser Illidan libre de poursuivre sa quête de pouvoir irraisonnée. Il condamna son frère être emprisonné jusqu'à la fin des temps.
La retraite des elfes de la nuit
Avec la fin de la guerre, Tyrande et Malfurion travaillèrent de concert. La force de leur amour fut un réconfort constant tout au long du difficile processus visant à rétablir l'ordre dans la civilisation dévastée des elfes de la nuit. Tyrande, désormais grande prêtresse d'Elune et compagne de Malfurion, fut à l'origine de changements importants dans la civilisation des elfes de la nuit. Elle mit en place une nouvelle armée composée uniquement de femmes, les Sentinelles, et décréta qu'elle serait dirigée par les Sœurs d'Elune. La noblesse et la sorcellerie seraient désormais considérées comme les reliques d'un passé honteux et décadent.
Cependant, les Bien-nés refusèrent d'abandonner la pratique de la magie. Après de longues discussions, Tyrande et Malfurion prirent la difficile décision d'envoyer en exil leurs frères rebelles. Dans le sillage du départ des Bien-nés, le reste des elfes de la nuit se retira délibérément du reste du monde. Un voile de brume tomba sur tout le continent, dissimulant sa présence aux marins de passage.
Pendant ce temps, Cénarius vint habiter à Reflet-de-Lune, au pied du mont Hyjal. Un groupe d'hommes elfes de la nuit, pour beaucoup d'anciens membres de la Garde de la Lune, rejoignit Malfurion pour étudier les arts druidiques. Malfurion commença son enseignement puis finit par fonder le Cercle cénarien, l'organisation des druides d'Azeroth. Lui et le reste de ses compagnons passaient le plus clair de leur temps à parcourir le monde d'Azeroth, afin de réparer les ravages causés par la guerre, et à méditer dans le Rêve d'émeraude.
L'arrivée d'une nouvelle race
Le temps passa et une nouvelle race fit son arrivée sur Azeroth : les orcs, provenant de la planète Draenor. Sous l'influence des démons, leur civilisation était passée d'une société chamanique paisible à la Horde assoiffée de sang. Ils entrèrent en guerre contre humains des Royaumes de l'Est et firent un nombre incalculable de victimes durant la Première et la Deuxième guerre. Toutefois, Cénarius et les elfes de la nuit ne sortirent pas de leur retraite, car ils ne se tenaient pas au courant de ce qui se produisait en dehors de Kalimdor.
La Deuxième guerre se solda par la défaite des orcs et la Horde fut anéantie. Peu avant la Troisième guerre émergea un nouveau chef de guerre orc, dénommé Thrall, qui reforma la Horde et traversa les océans à la tête de son peuple pour fonder un nouveau royaume en Kalimdor. Cette nouvelle Horde ne désirait plus faire la guerre. Les orcs voulaient simplement abandonner le territoire des humains et trouver un endroit où ils pourraient se développer.
L'assassinat d'un demi-dieu
Bien sûr, les orcs ne furent pas accueillis chaleureusement en Kalimdor. Les elfes de la nuit expédièrent des éclaireurs en toute hâte, qui revinrent avec des histoires terrifiantes à propos des atrocités perpétrées par les orcs pendant la Première et la Deuxième guerre. Au même moment, les orcs abattirent un grand nombre d'arbres en Kalimdor, visiblement pour établir un campement de grande envergure. Cénarius, convaincu que les orcs avaient à nouveau des intentions belliqueuses, mena un groupe d'elfes de la nuit et de tréants attaquer un large groupe d'intrus orcs.
Cette nouvelle Horde aurait sûrement été écrasée si des membres de la Légion ardente n'avaient pas remis les pieds récemment sur Azeroth. La Légion n'avait pas oublié la force de Cénarius et elle était déterminée à lui faire mordre la poussière. Sur les conseils du seigneur de l'effroi Tichondrius, Mannoroth, un seigneur des abîmes, versa son sang dans une mare et la corruption qui en résulta fut rapidement détectée par les hommes médecine trolls de la Horde.
Menés par Grom Hurlenfer, les orcs burent les eaux contaminées de cette mare et se réjouirent du retour des pouvoirs octroyés par les démons. Assoiffés de haine et de sang, Grom et ses guerriers partirent se venger de Cénarius et de ses alliés. Les orcs parvinrent ainsi à tuer le demi-dieu. Cet obstacle supprimé, ils continuèrent à corrompre les forêts séculaires.
Le réveil des druides
Dame Jaina Portvaillant aida Thrall à ramener Grom à la raison et Grom tua Mannoroth, libérant les orcs de leur malédiction démoniaque. Cependant, ce qui était fait était fait, et la corruption gagnait encore du terrain. La Légion commença à envahir les forêts et il ne fallut pas longtemps pour que Tyrande et ses Sentinelles rencontrassent les démons en maraude.
Le retour de la Légion ardente était ce que les elfes de la nuit craignaient le plus. Tyrande et ses guerrières savaient qu'elles auraient besoin de toute l'aide disponible pour vaincre les armées démoniaques. Ces courageuses femmes se frayèrent un chemin jusqu'à la Corne de Cénarius et Tyrande s'en servit pour sortir Malfurion de son hibernation. Il avait parcouru le Rêve pendant un millier d'années.
Tyrande et Malfurion pénétrèrent dans le refuge des saisons pour trouver davantage de druides à réveiller. En chemin, ils tombèrent sur la prison d'Illidan. Tyrande fut peinée de réaliser que le frère jumeau de Malfurion avait été enfermé pendant dix mille ans. Elle estima que cette longue peine d'emprisonnement avait dû être un châtiment suffisant. De plus, d'un point de vue pratique, elle trouvait regrettable de gâcher les capacités d'Illidan alors qu'il pourrait être d'une précieuse aide contre la Légion ardente, comme il l'avait déjà prouvé.
Une chance de rachat
Malfurion essaya de dissuader Tyrande de libérer Illidan, mais la décision lui appartenait en tant que seule représentante du gouvernement des elfes de la nuit. C'est ainsi que Tyrande mena ses Sentinelles vers la cellule. Les Guetteuses refusèrent de laisser partir leur prisonnier sans se battre, ce qui obligea Tyrande et ses soldats à tuer les gardes qui leur barraient la route. Elle expliqua à Illidan que ses semblables avaient besoin de lui pour contrecarrer à nouveau les plans de la Légion ardente.
Illidan accepta de livrer bataille contre la Légion. Mais ces longues années d'emprisonnement, qu'il considérait injustifiées, l'avaient empli de colère envers son peuple. Il avoua à Tyrande qu'il n'acceptait pas par loyauté vis-à-vis des siens, mais uniquement pour la protéger.
Libéré de sa cellule, il suivit Tyrande jusqu'à la forêt corrompue de Gangrebois. Tyrande et ses soldats partirent à la rencontre de Malfurion, qui finissait de réveiller les derniers druides. Elle était persuadée qu'une fois réunis, elle parviendrait à convaincre son compagnon de donner à Illidan une seconde chance.
La montée d'un pouvoir maléfique
Tyrande retrouva Malfurion qui venait de réveiller le reste des druides endormis. Elle lui annonça qu'Illidan avait accepté de combattre la Légion. Hanté par le doute, Malfurion la suivit jusqu'à Gangrebois.
Illidan n'avait pas attendu Tyrande pour agir. Il s'était emparé d'un artefact magique que la Légion avait utilisé pour corrompre Gangrebois : le Crâne de Gul'dan. Et plutôt que de détruire simplement le crâne, Illidan avait absorbé son pouvoir, ce qui l'avait instantanément transformé en démon. Il se servit de ces nouveaux pouvoirs pour anéantir Tichondrius, le seigneur de l'effroi.
Quand Malfurion et Tyrande arrivèrent sur les lieux, Illidan leur expliqua que les forêts seraient bientôt guéries maintenant que le crâne avait été détruit. Mais les vaines tentatives de justification du démon ne trompèrent pas les elfes de la nuit horrifiés. Malfurion, qui était toujours en charge du châtiment d'Illidan, renia le démon qui était autrefois son frère et le condamna à l'exil, lui interdisant de fouler à nouveau les terres des elfes de la nuit.
La bataille du mont Hyjal
En chemin vers le mont Hyjal, les elfes de la nuit allièrent leurs forces à celles de Jaina Portvaillant et de la Horde de Thrall. Ensemble, les trois armées retardèrent la progression d'Archimonde, le seigneur démon, assez longtemps pour que Malfurion et les autres druides lui tendent un piège. Lorsqu'enfin Archimonde parvint à atteindre l'arbre et le Puits d'éternité qu'il protégeait , ils infusèrent l'immortalité de leur race, ainsi que les énergies d'une multitude d'esprits elfes de la nuit à l'Arbre-monde.
L'arbre projeta une gigantesque salve d'énergie qui tua instantanément Archimonde. Privées de commandant, les forces de la Légion ardente qui restaient sur Azeroth furent submergées par la puissance combinée des armées de la Horde, des humains et des elfes de la nuit.
Un désir de justice
Le sacrifice des elfes de la nuit avait sauvé Azeroth, mais ils avaient perdu leur immortalité. Cela n'empêcha pas la Gardienne Maiev Chantelombre d'être déterminée à recapturer Illidan, son ancien prisonnier, même si elle devait le payer de sa vie. Comme elle ne sous-estimait pas les pouvoirs du démon, elle demanda aux autres Guetteuses de l'accompagner dans sa quête. Elles poursuivirent ainsi Illidan jusqu'au Tombeau de Sargeras.
Mais le démon n'avait pas oublié ses anciennes geôlières. Ayant découvert l'Œil de Sargeras, Illidan se servit du puissant artefact démoniaque sur elles. Il s'enfuit tandis que les Guetteuses furent piégées dans une section du Tombeau se remplissant rapidement d'eau de mer. Seule Maiev parvint à en réchapper et à revenir à son camp de base.
Techniquement, les Guetteuses, en tant qu'agents du gouvernement des elfes de la nuit, étaient sous l'autorité de Tyrande, mais Maiev éprouvait une haine féroce envers Tyrande, qui avait libéré Illidan en tuant un grand nombre de Guetteuses. De plus, Malfurion avait été la personne en charge du châtiment d'Illidan, elle décida donc d'envoyer un messager à Malfurion pour le prévenir des actes d'Illidan et lui demander de l'aide.
Diplomatie
Tyrande et Malfurion vinrent tous deux à la rescousse de Maiev, puis Malfurion laissa les deux femmes ensembles et parti communier avec la nature meurtrie. Les deux femmes partirent à la recherche d'Illidan et rencontrèrent une bande d'elfes de sang menés par le prince Kael'thas Haut-soleil. Maiev exigea que le prince et son peuple les aident à localiser Illidan, mais le prince rétorqua qu'il devait avant tout mettre son peuple à l'abri. Tyrande intervint et proposa qu'elle et Maiev escortent les elfes de sang jusqu'à l'autre berge du fleuve Arevass. En retour, les elfes de sang apporteraient leur aide pour trouver Illidan.
Le prince accepta la proposition de Tyrande, mais le Fléau attaqua en force au moment où les elfes de sang atteignaient le fleuve. Tyrande se dressa courageusement au milieu du pont et invoqua la colère d'Elune, espérant repousser les assaillants morts-vivants. Pendant un moment, elle y parvint, mais le pont s'effondra et Tyrande fut emportée par le courant. Plus tard, Tyrande apprendrait que Maiev n’avait jamais pensé à la secourir. Au contraire, Maiev ordonna à Kael'thas de continuer à avancer le plus rapidement possible.
La trahison de Maiev
Malfurion émergea de la forêt avec d'inquiétantes nouvelles : Illidan et un groupe de nagas étaient en train de canaliser un sort qui déchirait Norfendre en deux. C'est alors que Maiev lui annonça en privé que Tyrande avait été tuée en escortant des elfes de sang. Elle précisa que Tyrande avait été entraînée dans cette situation à cause d'Illidan. Ceci emplit Malfurion de rage et il partit, accompagné de Maiev et des elfes de sang, traquer Illidan et mettre fin à son sort destructeur.
C'est alors que Malfurion découvrit deux faits intéressants. Tout d'abord, Illidan essayait de combattre un même ennemi : le roi-liche. enfin, Maiev avait menti. Tyrande était sans doute encore en vie et, si tel était le cas, elle avait désespérément besoin d'aide.
Illidan fut volontaire pour retrouver et secourir Tyrande. Après discussion, Malfurion admit que les nagas seraient bien plus rapides pour atteindre Tyrande, emportée au fond de la rivière Arevass. Il fut alors évident que, malgré sa transformation en démon, Illidan aimait toujours Tyrande.
Un secours inattendu
Le Fléau harcelait Tyrande et le petit nombre de Sentinelles qui avaient sauté dans les eaux du fleuve à la rescousse de leur maîtresse. Même si le combat semblait perdu d'avance, les femmes bâtirent un petit camp et tentèrent de résister aussi longtemps que possible. Lorsqu'Illidan et son groupe de nagas apparurent, Tyrande crut d'abord qu'ils étaient venus pour la tuer. Après tout, à quoi pouvait-on s'attendre de la part d'un démon ?
Au lieu de cela, Illidan et ses guerriers luttèrent contre les morts-vivants aux côtés des Sentinelles. Cette alliance inattendue leur permit de créer une brèche et d'échapper aux griffes du Fléau. Ils purent alors rejoindre Malfurion et les elfes de la nuit. Tyrande avait la vie sauve et Malfurion était transporté de bonheur. Illidan avait causé beaucoup de ravages et de souffrances, mais il était impossible pour Malfurion de remettre son frère en prison ou de le condamner à mort après ce qu'il venait de faire pour Tyrande. C'est pourquoi Malfurion décida de laisser Illidan en liberté, mais il fit jurer au démon de ne plus jamais mettre en danger les elfes de la nuit.
Illidan ouvrit une porte vers l'Outreterre et Maiev arriva juste au moment où Illidan l'emprunta. Tyrande tenta d'arrêter la Gardienne enragée, mais il était trop tard. Sans la moindre hésitation, Maiev et ses partisanes franchirent également la porte.
Un rêve sans fin
Il y a peu, Tyrande découvrit le corps comateux de Malfurion dans son refuge des saisons en Reflet-de-Lune. Terriblement inquiète, elle convoqua le Cercle cénarien et quelques Sœurs d'Elune. Les druides l'informèrent que lorsque Malfurion avait été vu pour la dernière fois, il était en pleine méditation et qu'aucune trace d'intrus n'avait été découverte en Reflet-de-Lune.
Malgré des investigations poussées, les druides restèrent perplexes. La forme onirique de Malfurion se serait d'une manière ou d'une autre séparée de son corps. Le Cercle cénarien tenta à plusieurs reprises de rappeler son esprit à l'intérieur de son corps, mais en vain. Le Cercle essaya également de le contacter au sein même du Rêve d'émeraude, sans plus de résultats. Enfin, les druides firent appel à Ysera, mais même elle ne put retrouver Malfurion. Il semble qu'il se soit égaré dans le Rêve d'émeraude.
Les Sœurs d'Elune ne purent apporter plus de renseignements concernant la situation de Malfurion ou l'existence d'un possible remède. Elles ne purent qu'affirmer que son corps était en parfaite santé. La seule chose qui leur était possible de faire était de placer des enchantements sur son corps pour le garder en bonne santé pendant son coma.
Le Cercle cénarien a décidé qu'il serait préférable de laisser le corps de Malfurion à l'endroit où il avait été trouvé, dans le refuge des saisons en Reflet-de-Lune. Tout le monde est d'accord pour penser qu'ainsi, l'esprit de Malfurion aura plus de chances de retrouver son corps. En outre, Reflet-de-Lune est un lieu plus propice à la magie druidique qu'une grande cité comme Darnassus.
En tant que souveraine des elfes de la nuit, Tyrande passe la plus grande partie de son temps à Darnassus, car elle sait que son devoir envers le peuple des elfes de la nuit passe avant les souhaits de son cœur. Néanmoins, elle va secrètement en Reflet-de-Lune pour rendre de temps en temps visite à Malfurion. Le Cercle cénarien et plusieurs prêtresses d'Elune surveillent son corps, mais celui-ci ne donne aucun signe d'amélioration.
Source : site communautaire officiel 

_________________
Vive la vie...et Vive le Temple de La Lumière


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 27 Jan - 09:39 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Temple de la Lumière Index du Forum >>> Bibliothèque >>> Histoire. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo